Imprimer

La consommation courante

Un savon qui mousse et qui sent bon n’est pas toujours plein de bonnes intentions, mais plutôt le résultat de mélanges chimiques parfois nocifs. Pour éviter certains désagréments à votre peau, voici des éléments pour comprendre la composition des flacons afin de mieux choisir.

The story of cosmetics : l’histoire des cosmétiques. Un film (20 minutes) d’Annie Léonard

Ici la vidéo originale en Anglais.

Savons-nous vraiment de quoi est composé notre savon ?

Savons, gels douches et autres produits cosmétiques sont composés en moyenne de plus d’une vingtaine de produits, pas tous nécessaires pour nettoyer notre peau, mais souvent nuisibles. Même s’ils sont appliqués en faible dose, ils le sont de façon très fréquente et peuvent donc avoir des effets sur le long terme. Selon l’AFSSAPS, les industriels sont tenus de vérifier que leurs produits ne sont pas dangereux pour la santé. Heureusement, tous les produits ne sont pas dangereux. Il faut seulement bien lire l’étiquette, fréquemment écrite trop petite, parfois avec des noms en latin ou en anglais.

Des composants à repérer et à éviter

Des conservateurs cancérigènes

Les savons sont composés en grande partie d’eau. De ce fait, ils nécessitent des conservateurs pour y éviter le développement de bactéries. Par exemple le phénoxyéthanol. C’est un éther de glycol et le formaldéhyde. Ils sont hautement cancérigènes et provoquent des irritations et allergies chez certaines personnes. Cependant, ils ne sont pas toujours annoncés dans la composition des savons. Il est donc difficile de les repérer.

Le paraben se retrouve dans différents composants de gels douche. On le retrouve sous plusieurs formes : butylparaben, l’isobutylparaben et le propylparaben.

De puissants allergènes

  • le Lyral : un allergène aussi appelé hydroxyisohéxyl 3-cyclohéxène carboxaldéhyd
  • le kathon CG : combinaison de 2 conservateurs
  • Le méthyldibromo glutaronitrile : filtre solaire inutile dans un produit lavant
  • les benzyl acetate, alcohol, benzoate et salicylate : entrent dans la composition de parfums de synthèse
  • le butylphenyl methylpropiona : parfum de synthèse
  • le citronellol
  • le fenchyl acetate
  • l’hydroxyisohexyl 3-cyclohexene carboxaldehyde : parfum amandé
  • l’alpha isomethyl ionone Et la liste est encore longue

Des troubles de la thyroïde et des effets toxiques sur les organes

L’iode   augmente le risque de trouble de la thyroïde. Il existe pourtant un conservateur iodé : l’iodopropyl butylcarbamate.

Le BHT, ou le butylhydroxytoluène, est un antioxydant qui a des effets toxiques avérés chez les rats au niveau du foie, des reins et des poumons.

Quels savons choisir ?

Vous pouvez télécharger la fiche conseil ci-dessous afin de faire votre choix entre le savon et le gel douche.

PDF - 816.9 ko
Fiche comparative : gel douche / savon
 (PDF - 816.9 ko)

Au lieu d’essayer de retenir le nom de chaque produit toxique et de vous abîmer les yeux à essayer de lire des étiquettes trop petites, fiez-vous aux labels   répertoriés ci-dessous. Sachez que même le label le moins exigeant sera plus sain qu’un savon sans label.

LabelCe qui est garantiCe qui n’est pas garanti
Nature et Progrès Nature et Progrès 100 % des ingrédients sont issus de l’agriculture biologique. Interdiction des ingrédients d’origine animale, de synthèse (additifs, colorants, parfums), des OGM  , et des filtres UV de synthèse. Dans le mode de production sont interdits l’usage des micro-ondes, la technologie génétique, l’ionisation des ingrédients et des produits finis.
NaTrue une étoile NaTrue 1 étoile Cosmétiques naturels Le transport des matières premières et le système de fabrication
NaTrue 2 étoiles NaTrue 2 étoiles Cosmétiques naturels en partie bio Le transport des matières premières et le système de fabrication
NaTrue 3 étoiles NaTrue 3 étoiles Cosmétiques biologiques Le transport des matières premières et le système de fabrication
BDIH BDIH Aucun test sur les animaux, restriction d’usage de conservateurs, ingrédients naturels sélectionnés. Colorants et parfums synthétiques et matières premières dérivées du pétrole interdits. Conservateurs naturels autorisés avec signalement obligatoire sur l’étiquette. Le transport des matières premières
Cosmébio BIO Cosmebio Bio Produits composés au minimum de 95 % d’ingrédients d’origine naturelle. 95 % des ingrédients végétaux sont bio. Le transport des matières premières et le système de fabrication
Cosmébio ECO Produits composés au minimum 50 % de substances issues de l’agriculture biologique et 95 % d’ingrédients végétaux. Interdiction de test sur animaux. Interdiction de tous les ingrédients de synthèse et de produits dérivés du pétrole. Le transport des matières premières et le système de fabrication
Ecocert cosmétique biologique Écocert cosmétique Équivalent de Cosmébio Équivalent de Cosmébio
Écolabel européen Écolabel Européen Moins de substances dangereuses pour l’environnement et la santé que les produits traditionnels. Normes élevées de biodégradabilité. Utilisation de moins d’emballage. Interdiction de certains éléments : dérivés d’akylphénols, NTA, acides boriques, borates et perborates, nitromuscs et muscs polycycliques Ingrédients pas forcément naturels.

Pour aller plus loin

Site internet

  • Glossaire de l’AFSSAPS, l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé

Publications

Vidéo