Imprimer

Le logement

La ventilation se traduit par le renouvellement de l’air de la pièce en continu. L’aération quant à elle, se définie par l’apport d’air nouveau sur l’instant.

Appareils concernés

PNG - 44 ko

Les facteurs d’un mauvais fonctionnement

  • Mauvaise isolation (voir fiche isolation)
  • Appareils anciens
  • Bouches obstruées (par la poussière ou des chiffons…)

Nos conseils

Les habitudes à avoir

  • On n’évite pas la présence d’humidité en « aérant » le logement, car ouvrir les fenêtres pendant un temps n’évacue que le trop-plein d’humidité et de façon temporaire.
  • Si des moisissures deviennent apparentes sur les murs ou sur la plafond, c’est que la pièce renferme un trop plein d’humidité et donc qu’elle n’est pas assez ventilée.
  • Si vous n’avez pas de VMC : Pensez à aérer 5 à 10 minutes par jour, afin de renouveler l’air de votre logement. Si ventilation fonctionne bien : dans l’absolu vous n’avez pas besoin d’aérer.
  • Si vous avez une VMC simple flux autoréglable, pensez à enclencher la vitesse supérieure lorsque vous cuisinez, ou que vous vous lavez.
  • Vous pouvez éteindre votre VMC lorsque vous partez en vacances (sauf si le logement présente des signes d’humidité comme des moisissures, de la tapisserie décollée,…).

L’entretien

  • Si vous avez une VMC simple flux, nettoyez de temps en temps les barrettes de ventilation présentes sur les fenêtres.
  • Dépoussiérez les bouches de votre VMC assez régulièrement. Vous pouvez vérifier son bon fonctionnement en plaçant devant les bouches un morceau de papier fin.