Imprimer

Construire

Dans ce chapitre sont abordées les questions de l’habitat performant sous l’angle des démarches, de la réglementation, des aides financières. Des exemples de réalisation et des adresses de professionnels pouvant intervenir dans le département du Rhône sont également présentés.

Concernant les aspects techniques, se rendre directement à la rubrique bâtiment basse consommation.

Construire ou rénover quelle différence d’approche sur le plan environnemental ?

Comparaison énergie grise et consommation - Voralberg Institut
Comparaison énergie grise et consommation
Voralberg Institut

Dans un habitat passif, l’énergie grise   est équivalente à l’énergie consommée pour le fonctionnement du bâtiment durant 50 ans. Faire des efforts considérables pour réduire sa consommation sans prendre en compte l’énergie grise de son ouvrage en réhabilitation ou en construction est donc une erreur fondamentale environnementalement parlant. Se rendre à la rubrique choix des matériaux

Un calcul récent, effectué par le bureau d’études Enertech sur plusieurs opérations de standard passif, proposent une répartition des consommations qui pénalisent bien plus encore l’énergie grise.

Comparaison énergie grise et consommation - Enertech
Comparaison énergie grise et consommation
Enertech

Que conclure ?

Les rénovations seront généralement moins énergivores, sur le plan de l’énergie grise, que les constructions. Par ailleurs, l’ensemble des lois grenelle vont dans le sens d’une limitation de l’étalement et dans une logique de reconstruction de la ville sur la ville, la réhabilitation reste donc un choix judicieux sur le plan environnemental. Néanmoins, le choix des matériaux en construction peut avoir une incidence du simple au double sur l’énergie grise employée. Aussi certaine démolition / reconstruction peuvent avoir un bilan énergétique global (énergie grise + énergie de fonctionnement) favorable comparé à certaine réhabilitation. Pour trancher dans ce niveau de détail, des études spécifiques sont nécessaires. En voici trois :
http://www.eco-bau.ch
http://www.izuba.fr/logiciel/equer
http://www.elodie-cstb.fr/

Dans un cas comme dans l’autre il est essentiel de s’attarder sur le règlement d’urbanisme du site.

Le code de l’urbanisme

Tout commence par la demande de certificat d’urbanisme  .
Le plan local d’urbanisme (PLU) est le principal document d’urbanisme auquel un particulier est confronté lorsqu’il souhaite construire. Il définit un certain nombre de règles qui concernent plus l’emplacement et/ou les aspects extérieurs que la thermique. Néanmoins, ces aspects ont un lien direct avec la performance thermique du batiment. C’est donc par sa lecture qu’il convient de commencer avant de réfléchir à un projet, voir même avant d’acheter un terrain. Il peut par exemple fixer un COS   (Coefficient d’occupation des sols).

Lors de la consultation de ce document, c’est également le moment de se renseigner sur les politiques publiques spécifiques de la commune concernée : par exemple la mise en place d’une bonification du COS ou la diminution de la taxe foncière en fonction de la performance énergétique obtenue. C’est aussi le moment de prendre connaissance des sources d’énergie disponibles sur le terrain choisi : présence ou projet de réseau de chaleur, possibilité de raccordement, proximité des fournisseurs de bois.

Des professionnels peuvent vous renseigner gratuitement sur ces questions d’urbanisme et d’architecture. Il s’agit des CAUE.