Imprimer

Utiliser les énergies renouvelables

Il faut distinguer les sources d’énergie conventionnelles et les sources d’énergie renouvelables.

Les sources d’énergie conventionnelles telles que l’énergie nucléaire ou les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz) sont toutes issues de stocks limités de matières qui doivent être extraites du sous-sol de la terre. Chacune d’elles provoque des dégâts à long terme plus ou moins importants sur l’environnement : pollution atmosphérique, changement climatique, contamination radioactive par exemple.

À l’opposé, les sources d’énergie renouvelables comme le solaire (thermique et photovoltaïque), la géothermie, la biomasse, l’éolien, ou encore l’hydraulique ont la caractéristique commune d’être basées sur des flux naturels. Ces flux traversent de façon plus ou moins permanente la biosphère, qui abrite tous les êtres vivants de la planète Terre. Comme elles n’utilisent qu’une partie minime de ces flux, les énergies renouvelables   sont considérées comme inoffensives pour l’environnement naturel aussi bien localement que globalement.

La période actuelle est très favorable au développement des énergies renouvelables : même si le contexte en France évolue lentement, les exigences de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour limiter le réchauffement climatique et l’envol du cours du pétrole les rendent de plus en plus incontournables !