Imprimer

Autres énergies

Etude sur le grain énergie comme moyen de chauffage renouvelable

  • Description :
    Lancée par le groupe d’étude et de développement agricole (GEDA) de la vallée de l’Ozon, dans la plaine de l’Est lyonnais, une réflexion sur l’utilisation des céréales comme ressources énergétiques a émergé en 2003. En 2005, la Chambre d’Agriculture du Rhône a pris le pilotage du dossier, obtenu le soutien des financeurs et commandé à HESPUL une étude sur l’intérêt en termes de développement durable du chauffage aux céréales, dans une optique de valorisation locale en chaufferies communales.
    L’étude rendue montre que les céréales sont bien un biocombustible, très proche du granulé de bois en termes de contraintes et d’intérêt économique, environnemental et social.
    Le grain est notamment 3 à 4 fois moins émetteur de gaz à effet de serre que le gaz naturel et produit environ 10 fois plus d’énergie qu’il n’en a consommé pour sa culture, récolte et transformation.
  • Lire les conclusions
  • Durée : 1 an, 2005
  • Financeurs : Conseil Régional, Grand Lyon, DR ADEME   Rhône Alpes, Chambre d’Agriculture.
  • Partenaires : GEDA de l’Ozon, Chambre d’Agriculture, ADEME Rhône Alpes
  • Contact HESPUL : Mearetey Girault
  • Contact chambre d’agriculture du Rhône : Emmanuel GAUDARD
  • Documents téléchargeables :
    • L’étude grain énergie et le sommaire des annexes (pdf 500 ko)
    • une note de synthèse d’HESPUL qui reprend les conclusions du rapport et donne une liste de fabricants de chaudières
    • une note de l’ADEME en réponse à une question écrite d’un député sur les avantages et inconvénients du chauffage aux céréales ; NB : Les annexes du rapport HESPUL grain énergie sont trop lourdes pour être mises en ligne, contactez nous si besoin (8 Mo).