Imprimer

Bois-énergie

Les combustibles bois, des plus traditionnels aux plus modernes, offrent de nombreux avantages écologiques et économiques.

Les bûches / Les plaquettes / Les granulés / Comparatif de prix

Les bûches

500 000 ans d’histoire et toujours d’actualité !

Buches

La forme de bois-énergie la plus utilisée. En France il couvre 20% des besoins de chauffage dans l’habitat et un foyer sur deux l’utilise !

Caractéristiques

Une bûche est un rondin ou un quartier de 25, 33, 50 ou 100 cm de long. Les essences les plus prisées sont les bois feuillus durs comme le chêne, le hêtre, le frêne. Ce sont des bois à forte densité, donc à fort contenu énergétique, et dont la combustion est très lente. Les bois tendres (bouleau, platane, peuplier) ont un contenu énergétique plus faibles, mais brûlent rapidement, ils sont généralement utilisés lorsque l’on cherche une montée rapide en température. Les résineux sont également des bois qui peu denses brûlent rapidement et qui sont réputés pour encrasser plus rapidement les conduits.

L’humidité est toutefois le principal facteur de performance du combustible. Un combustible humide dégradera très nettement les performances de l’installation et génère plus de polluant (particules imbrulés).

Test de combustion (chêne) dans un insert
Taux d’humidité10%30%49%
Rendement 78% 30% 47%
Emissions de CO en % 0,22 1,3 1,9

L’utilisation de bois moyennement sec voir humide :

  • Fait fonctionner l’appareil avec un mauvais rendement, donc consomme plus de bois
  • Coûte généralement plus cher à l’utilisation
  • Génère des polluants atmosphérique
  • Encrasse plus rapidement l’appareil et le conduit de fumée.

Il est donc impératif de bien veiller à l’humidité de son combustible.

Le coût de l’énergie livré peut être trompeur :
-* 1 stère   de bois, 30 % d’humidité, acheté 60 €, contient 1600 kWh/stère = 0,037 €/kWh
-* 1 stère de bois, 20 % d’humidité, acheté 70 €, contient 2000 kWh/stère= 0,035 €/kWh
Dans cet exemple, le stère de bois sec acheté 70 € peut donc s’avérer plus rentable que le bois semi-sec acheté 60 €.

Acheter son bois bûche

La bonne quantité

Le stère est une unité trompeuse : Le « stère de référence » correspond à 1 m3 de bois empilés, confectionné exclusivement avec des bûches de 1 m de longueur, toutes empilées parallèlement et rangées avec soin. Si la taille des bûches est inférieure à 1 m, le volume de bois apparent diminue car les vides sont mieux occupés. Ainsi votre « stère » ne correspond plus à 1 m3, mais à 0,8 m3 pour des bûches en 50 cm et 0,7 m3 pour des bûches en 33 cm. Pourtant, vous disposez toujours de la même quantité de bois. Attention le bois est généralement livré en vrac, non empilé, laissant plus d’interstices, le volume apparent pourra être alors bien plus élevé.

La bonne humidité

Il est difficile d’évaluer l’humidité d’un bois lorsqu’on l’achète : Un bois non sec sera plus lourd, moins grisé. Deux bûches sèches doivent produire un son clair lorsqu’on les cogne l’une contre l’autre. Lorsque l’on cogne deux bûches l’une contre l’autre, un bois sec produira un son clair.

Certains fournisseurs commencent à s’équiper d’humidimètre, permettant d’évaluer le taux d’humidité d’une livraison.

TypeHumiditéUtilisation
Bois sec <20% Prêt à l’emploi
Bois mi-sec 20 - 35 % Stockage d’environ 1 an
Bois humide >35 % Stockage 2 ans
Le bon séchage

Pour obtenir un mon séchage de son bois veillez à :

  • stocker sous abri bien ventilé (éviter les abris intérieurs, caves, garages)
  • ne pas recouvrir d’une bâche étanche retombant jusqu’au sol et qui pourrait poser des problème d’évacuation de la rosée.
Le bon prix

En moyenne en Rhône-Alpes, les prix se situent généralement aux alentours de 50-70€ le stère et varient énormément suivant l’essence, l’humidité, et les condition de livraisons (en conditionnées, en vrac, en 33 cm, en 50 cm...)

Et d’autres critères
Les labels   de qualité

Les consommateurs peuvent parfois s’appuyer sur des labels qui permettant bien souvent d’obtenir un minimum de garanties sur la qualité du combustible et sur l’offre commercial : contrôle de l’humidité, respect des quantités, transparence de l’information etc... En Rhône-Alpes deux labels existent : Rhône Alpes Bois Bûche et NF bois de chauffage

Les bûches compressées

Les bûches compressées sont constituées de sciure et de copeaux compressés. Très seches (>10% d’humidité ) et à fort contenu énergétique elle présentent l’avantage de se stocker plus facilement, et de générer moins de poussières. En revanche c’est un combustible vendu au détail et qui reste relativement coûteux (>250 €TTC/ tonne)

Le bois déchiqueté

Un produit très local à usage plutôt collectif

Également appelés “plaquettes”, ces fragments de bois de la taille d’un morceau de sucre sont obtenus par broyage de produits issus de l’activité forestière et paysagère (branches, houppiers, rémanents...) ou industrielle (palettes non souillées...).

Afin d’assurer un bon fonctionnement avec des chaudières automatiques, il faut impérativement un combustible adapté, c’est à dire bien sec (humidité<25%) avec une granulométrie constante (en moyenne : 3x2x1cm).

Le séchage du bois peut s’effectuer avant ou après le broyage : soit par séchage de 1 à 2 ans en perches, puis broyage du bois sec ; soit par broyage du bois vert et séchage en tas pendant 3 à 6 mois sous abri aéré (au printemps pour l’hiver).

Ce combustible local et économique nécessite beaucoup de place pour le stockage. Il convient donc à des bâtiments collectifs ou individuels, et peut être auto-produit en louant un broyeur.

La qualité du combustible bois qui sera utilisé est déterminante pour le bon fonctionnement de votre chaudière bois.

Qualité de la plaquette

Il n’existe pas encore à ce jour de norme française certifiant la qualité du combustible bois déchiqueté. En revanche en Rhône-Alpes, la certification chaleur bois qualité + engage les fournisseurs certifiés à produire un combustible propice au chaufferies automatiques et respectant un cahier des charges précis.

Comment se passe la livraison ?

La livraison de plaquette forestière   peut être effectué par :

  • Tracteur/Remorque <10 m3
  • Camion benne 10-30 m3
  • Semi-remorque 90 m3

Le déchargement du camion peut être réalisé de différentes manières :

  • par bennage dans les cas les plus courant, ce qui nécessite des conditions particulièrement favorable en terme d’implantation du silo et d’accès routier (le camion doit pouvoir benner au dessus ou juste à côté du silo)
  • par soufflage : depuis peu des fournisseurs de la région se sont équipés de camions souffleurs, permettant d’alimenter facilement des silos de plein pied, avec un accès routier difficile. Le coût de livraison est alors un peu plus cher, mais cela peut permettre de réaliser d’importantes économies sur le silo.
Déchargement par bennage
Déchargement par bennage
Camion souffleur à plaquette
Camion souffleur à plaquette

Où peux t-on trouver des fournisseurs ou des fabricants de chaudière ?

Voir liste des professionnels du département

Les granulés de bois

3 fois plus volumineux mais presque 2 fois moins cher que le fioul, les granulés sont particulièrement adaptés aux maisons individuelles...

Ils sont produits à partir de sciure et de copeaux propres provenant des entreprises transformatrices du bois (scierie, menuiserie, ...) séchés puis comprimés sous haute pression. La résine présente dans le bois garantit l’homogénéité et la résistance des granulés. Sous l’effet de la pression et de la chaleur la résine permet d’agglomérer les particules de bois assurant la cohésion du granulé, aucun additif n’est nécessaire. L’énergie "grise" mise en oeuvre pour sa fabrication reste relativement faible en comparaison d’autres combustibles (voir étude comparative).

Ces petits bâtons cylindriques ont un diamètre de 6 mm et une longueur de 1 à 3 cm. La forte densité et la faible quantité d’eau (8-10%) des granulés leur confèrent une teneur énergétique élevée.

L’homogénéité des granulés permet d’obtenir une combustion très constante avec un minimum d’émissions nocives. Leur densité et leur fluidité en font un combustible parfaitement adapté aux maisons individuelles, dans des poêles spécifiques ou des chaudières automatiques.

Qualité du granulé

La qualité du granulé est un critère important pour le bon fonctionnement d’une chaudière automatique au bois. La certification du combustible permet d’apporter des garanties sur la qualité du combustible vendu : humidité, dimensions, résistance, pouvoir calorifique... Parmi ces certifications les plus connues sont Din+ (certification Allemande) et NF granulé bois (standard, performance ou industrielle).

Comment se passe la livraison ?

Le granulé peut s’acheter :

  • En sac à l’unité de 15 kg pour les poêles de faibles consommation
  • En sac 15 kg sur palette d’environ 1t
  • En big-bag d’1 tonne
  • En vrac, auquel cas la livraison s’effectue par camion souffleur, de capacité variant de 4 à 20 tonnes.
    Principe de livraison par camion souffleur
    Principe de livraison par camion souffleur

Comparatif des prix des combustibles

Le prix du bois énergie   est à l’heure actuelle un des plus bas du marché de l’énergie.

 - DGEMP, HESPUL
Comparatif des prix des énergies
DGEMP, HESPUL

Source : DGEMP 2010

La tendance observée depuis 10 ans montre que l’augmentation du prix du bois, bien que réelle est toujours plus faible que celle des énergies fossiles  . En moyenne sur 10 ans, là où le fioul à augmenté de 8% par an, le granulé augmente de 5%/an.

Le bois est une des énergie dont l’augmentation annuelle du prix est la plus faible.

L’augmentation du prix du granulé a plutôt tendance à s’atténuer dans le temps contrairement aux énergies fossiles. Il s’agit en effet d’une ressource produite localement abondante et renouvelable et dont la structuration de la filière s’améliore de manière continue aboutissant à une stabilisation des prix.

Et vos autres questions...